Première réunion publique et AG du 5 novembre 2015

En présence d'une cinquantaine de participants,

Denise FERRISSE, présidente a présenté l'association Eau-Joué lès Tours-Touraine nouvellement créée qui milite pour un service public de l'eau potable et la fin du contrat VEOLIA en 2016.

L'association veut une gestion de l'eau respectueuse de l'environnement: baisse effective de 20% des puisages dans la nappe protégées du Cénomanien.

Joël TERRIER, trésorier, a montré que le prix de l'eau (abonnement et tarif au M3) pour les habitants de Joué est le plus élevé de l'agglomération et que l'usine de St Sauveur qui prélève l'eau du Cher n'est utilisée qu'à 30% de sa capacité.

Daniel CHANY, Vice président a expliqué l'évolution du contrat qui lie la Ville et Véolia depuis 25 ans, au plus grand profit de cette multinationale....

L'assemblée a adoptée une "déclaration" qui constitue sa charte pour les mois à venir. Le lien vers la page...

(1) en réalité, 49 personnes ont émargé, d'autres ont préféré rester anonymes.


Le mot d'accueil de la Présidente

Merci d'être venus aussi nombreux à cette première réunion publique.

  • qui sommes-nous ?

Nous sommes actuellement un groupe de personnes qui souhaitons agir dans le sens de « l'eau bien commun de l'humanité » et nous savons que d'autres personnes partagent cette conviction.


A Joué, un comité citoyen a fait signer depuis 4 ans une pétition pour la re-municipalisation du service de l'eau, pétition que nous avons par ailleurs signée. Mais nous pensons que nous devons aller plus loin et cela nous a amenés à la création d'une association qui sera le meilleur moyen de faire entendre nos arguments. Et cela est fait depuis le 8 septembre 2015.


  • quels sont nos objectifs ?


Il faut savoir que le contrat de délégation de service public avec Véolia (25 ans!) arrive à son échéance le 31 décembre 2016

Nous militons pour le passage à une Régie publique: pourquoi ?


-Pour des raisons de prix tout d'abord : le prix de l'eau à Joué est le plus cher de l'agglomération, car nous payons l'investissement de l'usine de Pont-Cher jusqu'à la fin du contrat, mais aussi pour d'autres raisons.


- Pour des raisons de préservation de la ressource en eau : l'eau à Joué est prélevée dans une nappe dite fossile, de très bonne qualité quoique calcaire, le Cénomanien, ainsi que dans le cher au niveau de l'usine. Or la nappe du Cénomanien baisse depuis 30 ans et ne se renouvelle que lentement. Le Sdage (Shéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux) et l'agence de bassin ont préconisé de diminuer de 20 % ce type de prélèvement depuis 2006, afin de conserver cette eau pour des usages en situation d'urgence (pollution, etc...) mais Véolia ne respecte pas cela, sans doute pour des raisons de coût.


Une question se pose : le rôle de l'agglomération. Si l'assainissement est bien actuellement de la compétence de l'agglo, ce n'est pas le cas pour l'eau potable (certaines communes s'y étaient opposées jusqu'à maintenant) mais cette compétence eau sera obligatoire au plus tard le 1er janvier 2020 et nous savons que l'agglo s'y prépare.

Mais cette prise de compétence n'oblige pas les communes de l'agglo à adopter le même mode de gestion sur l'ensemble de son territoire. C'est pourquoi nous pensons qu'il ne faut pas qu'un nouveau contrat de ce type soit de nouveau signé à Joué-lès-Tours.


  • Moyens mis en œuvre


- La recherche des documents (rapports annuels, délibérations, études et travaux divers…) avec rédaction d'une étude complète par Daniel Chany, ainsi que la synthèse de 4 pages que nous avions rédigé en début d'année et qui a été distribuée. (ces documents sont ou seront sur notre site internet)

- Rencontres nombreuses avec des représentants associatifs membres de la Commission Consultative des Services Publics Locaux, d'élus locaux et responsables de syndicats ou de régies, la Sepant et de l'adjoint au maire de Joué avec le directeur des services techniques.

- Création d'un site internet pour communiquer sur toutes ces informations recueillies.

- Enfin création de cette association.


Nous sommes au début de notre action, celle-ci doit être maintenant tournée vers l'extérieur afin de convaincre le plus de monde possible


Après les exposés et la discussion, nous poursuivrons par l'assemblée générale des adhérents.


Déclaration pour la gestion de l'eau en service public à Joué votée à l'AG du 5 novembre 2015

L'association eau-joué-lès-tours-touraine et les autres signataires,
Considérant :
1) que l'eau est un bien commun universel nécessaire à la vie. Tous les habitants de la planète ont le
droit d'y accéder en quantité suffisante et en qualité.
A ce titre la responsabilité de sa gestion, de l'organisation de sa production, de sa distribution doit
relever de la sphère publique ;

Lire la suite>

 

 

Réunion publique du 5 novembre 2015 au Clos Neuf, à Joué.